Afrique CAN 2019 –Ouganda : Les Cranes boycottent l’entraînement pour un problème de prime

Selon la Fédération ougandaise de football (FUFA), les joueurs ont boycotté l’entraînement à la CAN 2019 mardi en raison d’une dispute salariale.

Après le Cameroun, le Zimbabwe et le Nigeria, c’est au tour de l’Ouganda. Qualifiés pour les 8emes de finale de la CAN 2019, les Cranes ont boycotté mardi la séance d’entraînement qui étaient à leur programme. Le motif ? Une question de primes, bien évidemment.

Les Cranes ont terminé deuxièmes de leur groupe et se préparent à affronter le Sénégal en huitièmes de finale vendredi. Selon la FUFA, les joueurs tentent de « renégocier » les termes d’un accord signé entre les deux parties. Ils disent que l’arrangement a été convenu avant le tournoi et a détaillé les paiements qui avaient déjà été faits à l’équipe. Dans un communiqué, l’instance rappelle par ailleurs que les 23 ont signé un code de bonne conduite susceptible de sanctionner ce type de comportements.

« En date du 2 juillet 2019, chaque joueur a reçu jusqu’à 14 600 $… avec des indemnités journalières et des bonus de gain en attente d’être gagnés », peut-on lire dans un communiqué.

« Nous espérons que les joueurs reviendront sur leur décision et se présenteront à l’entraînement mercredi », a déclaré un porte-parole de la FUFA à la BBC.

Ce mercredi, le compte Twitter de la FUFA annonce une séance en début de soirée et montre les joueurs réunis avec leur staff pour une session d’analyse vidéo. Fin de la grève ?

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com