Afrique Haris Belkebla : L’Algérien n’a toujours pas oublié sa CAN 2019 ratée avec les Fennecs

Il aurait pu jouer et gagner la CAN 2019 avec l’Algérie. Mais Haris Belkebla a été renvoyé du groupe peu avant le début de la compétition pour avoir montré ses fesses dans une vidéo où son partenaire, le gardien de Metz, Alexandre Oukidja, effectuait un live sur le réseau social Twitch. Un comportement qui ni son sélectionneur, ni la Fédération algérienne, n’avaient apprécié.

De nouveau sélectionné par Djamel Belmadi lors des derniers rassemblements des Fennecs, le milieu de terrain de Brest remercie de nouveau son sélectionneur.

« Il avait déclaré qu’il gardait un œil sur moi. Le jour même, il était en colère, il m’a convoqué et m’a dit que je devais partir. Il m’a demandé de faire profil bas. Mais ce que j’ai apprécié, c’est qu’il ne m’a pas condamné. Il m’a dit que je ne serai pas blacklisté pour la suite », a-t-il confié au Parisien.

« J’ai commis une grosse erreur. Ce qui m’a fait le plus mal, c’est d’avoir fait du mal à ma famille, que notre nom soit sali. Mais cet écart de conduite était au départ surtout une mauvaise blague. Tous ceux qui me connaissent savent bien qui je suis vraiment. En aucun cas, je ne suis un élément perturbateur. J’aime rigoler, apporter ma joie de vivre et ma bonne humeur dans un groupe », a une fois de plus précisé Belkebla qui a honoré sa première sélection avec les Fennecs contre la Zambie.

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com