Afrique Abdeslam Ouaddou : c’est quoi le problème avec l’ex international marocain ?

Depuis plusieurs jours, Abdeslam Ouaddou est la cible de plusieurs critiques sur les réseaux sociaux. On reproche notament à l’ancien international marocain son rapprochement avec l’Algérie.

Après une carrière bien riche de 15 ans en France ou en Angleterre, Ouaddou s’est converti en entraineur. Il passe ses diplômes. C’est dans le cadre de sa formation que l’ancien joueur de Nancy a intégré le staff de l’Algérie. Sauf que la rivalité entre le pays champion d’Afrique en titre et le Maroc a resurgi depuis quelques jours. Surtout après la sortie de Ryad Mahrez.

« Des communautés africaines de Paris ne souhaitent pas que nous (les Algériens) gagnions. A part les Algériens, les Tunisiens, les Marocains, les Sénégalais ne sont pas pour nous. Ils ne sont pas contents de nos victoires. Pourquoi? Ce n’est pas parce qu’ils ne nous aiment pas, mais c’est qu’on fait trop de bruit, on parle trop, on crie trop. Moi, je les comprends« . Cette phrase du jour de Manchester City alimente la polémique.

Face au déferlement de propos déplacés, Ouaddou a tenté de clamer le jeu. Raté. Cela a plutôt eu le don de rallumer le feu. Derrière, l’ancien joueur de Rennes a sorti ses archives sur comment le Maroc ne lui a pas donné la chance de s’exprimer. D’où son choix d’aller vers l’Algérie. Ce jeudi encore, l’ex défenseur publie de nombreux mails adressés au Gallois Osian Roberts le directeur technique de la FRMF mais restés sans réponse depuis des mois.

Par ailleurs, Ouaddou a également un sentiment d’abandon de la part de son pays. « Pour la petite minorité de footix marocains qui m’insultent en MP car j’ai intégré le Staff de l’équipe Nationale d’Algérie pour ma formation. Vous avez maintenant la réponse et je remercie encore une fois M. Zetchi et M. Belmadi. À bon entendeur« , disait-il encore.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *