Afrique Algérie-Mexique : Les Fennecs veulent préserver leur série d’invincibilité

Isidore AKOUETE

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




L’Algérie tentera, ce mardi à La Haye (Pays-Bas) de confirmer son retour gagnant à la compétition, en défiant le Mexique, un sérieux client qui a le vent en poupe.

Il y a un an presque jour pour jour, les Verts dominaient la Colombie (3-0) avec l’art et la manière dans un Stade Pierre Mauroy de Lille tout acquis à sa cause. Une année plus tard et malgré les conséquences de la situation sanitaire liée au COVID-19, la rencontre de ce soir face au Mexique revêt des allures de seconde manche de gala pour les champions d’Afrique face aux meilleurs sélections d’Amérique Latine.

Victorieuse face au Nigeria (1-0) vendredi dernier à Klagenfurt en Autriche, après une interruption forcée de 11 mois due à la pandémie de Covid-19, la formation algérienne sera, cette fois-ci, en appel face à un sérieux client qui reste sur une belle victoire sur le même score acquise face aux Pays-Bas, mercredi à Amsterdam, grâce à un but inscrit par l’attaquant de Wolverhampton, Raul Jimenez, sur penalty à l’heure de jeu.

Face au Mexique, au Cars-Jeans Stadion de La Haye, les joueurs Djamel Belmadi auront pour mission de préserver leur série d’invincibilité (19 matchs sans défaite).

Conscient de l’opportunité d’une telle adversité, Belmadi évoque quant à lui cette confrontation amicale comme une occasion de “se mettre dans la difficulté” avec la nécessité de passer par ces matchs de rang qui malgré leur difficulté, sont à ses yeux, nécessaires pour permettre à son équipe de progresser.

Une nécessité qui prendra ce soir la forme d’un match piège pour l’Algérie en phase d’enchainer un marathon haletant de qualifications CAN et Coupe du Monde 2022 jusqu’en novembre 2021. Une occasion unique que les Verts devront saisir pour confirmer que leur domination pourrait s’étendre dans un futur proche au-delà de leur continent de prédilection.

Face au Nigeria, l’équipe algérienne avait évolué avec Alexandre Oukidja comme gardien, Aïssa Mandi, Ramy Bensebaïni, Mehdi Tahrat et Réda Halaïmia en défense. Le compartiment du milieu était composé de Haris Belkebla, Mehdi Abeïd et Farid Boulaya, alors que Riyad Mahrez, Saïd Benrahma et Andy Delort ont formé la ligne d’attaque.

La confrontation entre le Mexique et l’Algérie sera la deuxième dans l’histoire des deux sélections, après celle de 1985 dans le cadre d’un tournoi quadrangulaire préparatif à la Coupe du monde-1986. Les « Aztèques » l’avaient alors emporté 2-0 à Mexico.


Articles récents