Ligue 1 Ligue 1 (20e journée) : Lyon chute et cède sa place de leader, Nîmes s’offre Marseille



Superbe 20e journée, un match typique pour Monaco face à Montpellier (3-2), Bordeaux humilie Nice, après 8 matches sans victoire, Nîmes s’offre les trois points devant Marseille !

De son côté, Strasbourg continue sur sa lancée en gagnant face à Saint Etienne (1-0) et Lens accroche Nantes avec un match nul (1-1).

Monaco, la gagnante de la bataille !

Premier match de 20e journée de Ligue 1 et déjà une excellente rencontre au stade de la Mosson, avec la formidable victoire de l’AS Monaco. Tout avait bien commencé pour les partenaires de Kevin Volland, très performant sur coups de pied arrêtés, ouvrant le score d’une puissante volée consécutive à une reprise acrobatique de Wissam Ben Yedder (0-1, 24e) sur la barre. Les locaux n’avaient pas le temps de respirer, Ben Yedder, à la limite du hors jeu, fait parler ses qualités de finisseur en marquant dos au but, de l’arrière du crâne (0-2, 34e). Comme en première période, les Monégasques obtiennent rapidement du résultat, un pénalty logiquement transformé par Ben Yedder (0-3, 61e). L’entrant Elye Wahi profitait de la déconcentration de Monaco pour réduire le score au second poteau (1-3, 64e), passeur sur ce but, Andy Delort profitait dans la foulée d’un service de Florent Mollet pour ramener son équipe à un but des Monégasques (2-3, 69e)

Un grand coup pour Monaco et que dire de Nîmes, 8 matches sans victoire. Face à Marseille, les Nîmois sortent victorieux grâce à Niclas Eliasson, le Suédois de 25 ans, va marquer un doublé dans ce match ( 55e, 58e) et avec un seul et unique passeur, Sofiane Alakouch, le latéral droit de 23 ans. Dario Benedetto sauve l’honneur en marquant l’unique but de Marseille à la 85e minute du jeu.

Angers et Brest ratent le coche, Rennes pas loin du podium

Angers avait reçu le Paris Saint-Germain pour tenter de stopper la belle remontée des coéquipiers de Neymar Jr et créer la surprise. Verratti, Paredes, Neymar, Di Maria et Mbappé étaient ainsi associés à cette rencontre. Pourtant l’animation parisienne a très peu fonctionné, contre une excellente formation Angevine. Les quelques accélérations de Mbappé sur le côté gauche ne donnaient rien jusqu’à la 70e minute après un enchaînement entre Paredes et Di Maria, Florenzi était trouvé et son centre dévié profitait à Kurzawa qui inscrit le premier et unique but de la rencontre (1-0).

De son côté, Rennes affrontait Brest avec l’intention de se rapprocher du podium et de remporter le derby breton. Brest avait pourtant parfaitement lancé ce choc, avec un but de Franck Honorat (4e). Mais les coéquipiers de Haris Belkebla ont rapidement réagi et égalisent grâce à Bourigeaud trois minutes plus tard. Une deuxième mi-temps plus fermée, mais Clément Grenier, sur pénalty, a finalement offert la victoire à son équipe et consolide la 5e place de Rennes avec 7 matches sans défaite. L’équipe de Brest, quant à elle, stagne à la 11e position avec seulement 26 points.

Bordeaux crucifie Nice !

Après une première mi-temps sans but, c’est Bordeaux qui prend l’avantage par l’intermédiaire de Hwang U (50e). Aligné en pointe, l’attaquant coréen, reprend parfaitement le centre de Yacine Adli pour l’ouverture du score (1-0). Les Girondins, pourtant privés de Hatem Ben Arfa, blessé à la cuisse, faisaient le break sur un corner repris par Baysse au premier poteau (0-2, 75e). Malgré les multiples occasions de Amine Gouiri pour Nice, le Bordelais Toma Basic, idéalement servi par Traoré, inscrit le troisième but pour Bordeaux et enfonce encore plus les Aiglons en 14e position avec 23 points.

Après sa victoire contre Saint Étienne (3-1) samedi passé, Reims affrontait Lille pour un duel à trois points. Tout comme pour Brest, la partie démarre bien pour les Rémois. A la 36e minute, Zeneli se met en évidence avec un but sur un long centre venu surprendre Marignan (1-0). Les Dogues reviennent dans la course grâce à Jonathan Bamba, qui avait profité d’une glissade de Cassama pour remettre les pendules à l’heure comme il sait le faire : en enroulant le ballon de son pied droit (1-1, 48e). Les deux équipes se dirigent vers un nul décevant mais Jonathan David, bien aidé par le coup de main de Rajkovič, change le scénario et permet au LOSC de rejoindre le PSG en tête du classement, avec 42 points au compteur.

Les Messins s’imposent et ramènent les trois points de Lyon !

Intense rencontre pour les Grenats sur le terrain du Groupama Stadium, les coéquipiers de l’international algérien Alexandre Oukidja décrochent la victoire au dernier moment de la rencontre (90e). Après une belle passe en profondeur de Farid Boulaya, Aoron Leya Isek, rentre sur la droite de la surface de réparation, se joue d’Anthony Lopes et dépose le ballon dans le but vide de Lyon, sous les regards de tout le monde (0-1). C’est la première défaite de l’Olympique Lyonnais en dix-sept matches joués, depuis le 15 septembre !




Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *