Afrique CHAN 2020 – Morlaye Sylla (attaquant Guinée) : « Notre objectif n’est pas encore atteint »

Isidore AKOUETE

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




La première demi-finale du CHAN 2020 oppose cet après-midi au stade de Japoma, la Guinée au Mali.

Ce match aura une saveur bien particulière et ce d’autant qu’il ne s’agit pas seulement d’une demi-finale du CHAN mais aussi d’un duel 100% Afrique de l’Ouest. On espère que la Guinée qui a eu besoin d’aller chercher au plus profond de ses tripes pour trouver la lumière contre le Rwanda a bien rechargé ses batteries.

Il sera question de récupération pour la Guinée, qui a fini par se défaire du Rwanda. Rapidement réduits à dix, les hommes de Lappé Bangoura ont fait preuve de solidarité pour finir par l’emporter sur une nouvelle inspiration de leur maître à jouer, Morlaye Sylla. Des valeurs sur lesquelles compte s’appuyer le sélectionneur guinéen pour faire chuter le Mali.

La Guinée doit sa qualification pour les demi-finales du CHAN 2020 à un homme. Il s’agit de Morlaye Sylla qui a offert le ticket pour le dernier carré au syli national en transformant superbement un coup franc contre le Rwanda.  Homme du match à trois reprises notamment contre la Namibie, la Zambie et le Rwanda, le buteur d’Horoya FC promet de mettre son talent en spectacle ce mercredi pour envoyer son équipe en finale.

« Notre objectif n’est pas encore atteint, on va se battre jusqu’au bout pour atteindre la finale et pourquoi pas remporter la coupe. Quant à moi, je vais continuer de donner le meilleur  pour porter l’équipe vers le haut afin que nous puissions franchir cette étape des demi-finales, a confié Morlaye Sylla dans des propos relayés par lionindomptable. Depuis le début de la compétition aucun match n’a été facile pour nous. On a tout donné, on s’est battus pour franchir chaque étape. Mon objectif c’est de terminer meilleur joueur du CHAN et pourquoi ne pas devenir professionnel, c’est le rêve de tout footballeur. Mais le plus important d’abord c’est réussir à remporter le trophée, a ajouté le buteur d’Horoya AC. Porter le maillot de notre sélection sur le plan international est une grande fierté. C’est vrai que ce n’est pas la première fois, avec les A’, nous étions au dernier CHAN au Maroc. Nous avons échoué à l’étape des demi-finales. Vous comprenez pourquoi c’est important qu’on fasse mieux à cette édition pour remporter le trophée. Nous voulons également donner un trophée au pays car notre football se porte bien, mais on n’a toujours pas de titre. Donc remporter ce CHAN pour nous va contribuer à écrire notre histoire, et celle du football guinéen. »


Articles récents