Afrique CAN 2022 : Guélor Kanga accusé de fraude, le Gabon bientôt disqualifié ?

Jacques PEKEMSI




Guélor Kanga est accusé de fraude sur l’identité. La RD Congo a saisi la CAF au sujet de l’international gabonais. Une situation qui expose les Panthères à une disqualification de la CAN 2022.

Le dossier de Guélor Kanga est actuellement sur la table de la Confédération africaine de football. Le milieu de terrain international gabonais est accusé par la fédération congolaise de football, de fraude sur l’identité. Ce qui pourrait visiblement modifier la liste des pays qualifiés pour la CAN 2022.

Avec des preuves de documents administratifs à l’appui, la Fecofa estime que le joueur de l’Etoile Rouge de Belgrade, né selon son passeport actuel le 1er septembre 1990 à Oyem, serait en réalité Kiaku Kiaku Kiangana, né le 5 octobre 1985 à Kinshasa. Les Congolais sont convaincus qu’il a falsifié son identité et pris la nationalité gabonaise au moment de son arrivée au club de deuxième division gabonaise de GBI.

La Fédération Gabonaise de football pourrait être reconnue coupable de faux et usages de faux, concernant les documents administratifs présentés par son joueur et de non-respect de la procédure FIFA relative à son changement de nationalité sportive. Deux irrégularités qui pourraient entraîner une disqualification du pays pour la CAN 2022 et une suspension pour les deux prochaines CAN.


Articles récents

3 Commentaires

  1. Kasindi bubenga kache'd

    Ce trusté nouvel pour le Gabon sera une leçon pour les autres pays,fédération et joueurs.
    De savoir bien que la falsification et le détriment de dossier qu’aussi l’échange de nom et purement punissable

  2. SERGE Mulamba

    La loi est dur mais c’est la loi

  3. Merci Kanga pour cette opportunité que tu donnes à ton papy d’origine. Que les congolais fassent de mieux pour aboutir à un résultat digne d’un léopard que nous sommes.

Comments are closed.

Traduction »