CAN Féminine 2022 CAN Féminine 2022 : Léopards dames disqualifiées, le lourd silence de la FECOFA

Jacques PEKEMSI




La sélection nationale féminine de football de la République Démocratique du Congo a été disqualifiée des éliminatoires en cours. Absentes à Malabo mercredi, les Congolaises abandonnent le rêve de jouer la CAN au Maroc. Depuis, aucune explication de la FECOFA.

La Fédération Congolaise de Football (FECOFA) s’est terrée dans un silence étonnant, depuis les évènements de mercredi. Alors qu’elle communiquait mercredi sur les préparatifs des Léopards Dames, l’instance n’a plus fait une seule annonce depuis le rendez-vous manqué de Malabo.

Un silence coupable ?

Comment justifier le voyage manqué de mercredi ? Comment justifier les vidéos dans lesquelles on voit les joueuses rentrer à pied, après une journée d’attente infructueuse ? Comment convaincre l’opinion de l’engagement dans la promotion du football féminin ? Certains estiment que c’est un silence coupable.

Jeudi, Radio Okapi, révélait que l’indisponibilité de vol vers Malabo expliquerait ce faux rendez-vous. Face à cette situation, la FECOFA avait demandé que la rencontre soit renvoyée au jeudi. Mais la Guinée Equatoriale a rejeté la demande, car le stade devant abriter le match n’était pas disponible après mercredi.

Un avenir pour le football féminin en RDC ? 

Interrogée au lendemain de ce rendez-vous manqué, la vice-capitaine des léopards dames a confié son sentiment d’évoluer dans un domaine qui n’a pas d’avenir dans son pays. Ce n’est pas la première fois que le football féminin est au cœur d’une polémique en RDC.

Après le scandale autour de l’équipe U-17 et les conditions de préparations décriées, cette nouvelle situation vient faire encore une mauvaise publicité de la FECOFA qui peine d’ailleurs à se justifier. Sur la toile, des voix s’élèvent pour réclamer des sanctions. Car si rien n’est fait, les jeunes joueuses pourront se désintéresser de cette discipline, qui pourtant, nourrit bien ses pratiquantes ailleurs.


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *