Afrique Joseph Antoine Bell : « André Onana sera bien le gardien du l’équipe du Cameroun lors de la CAN »

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Suspendu depuis neuf mois, pour utilisation d’un produit interdit, André Onana pourrait faire son retour dès le mois prochain en éliminatoires de la Coupe du monde 2022, avec le Cameroun.

Après avoir repris l’entraînement avec la réserve, début septembre, André Onana a rejoint l’équipe première de l’Ajax. A partir du 4 novembre, il pourra reprendre la compétition. Avec son club et avec sa sélection. Le gardien de l’Ajax et du Cameroun arrivera, à ce moment-là, au terme de sa suspension pour dopage qu’il purge depuis février dernier. Initialement fixée à douze mois, la sanction a été retoquée à neuf. Aussi, son nom est apparu sur la liste des 32 Lions Indomptables présélectionnés, en vue des deux dernières journées des qualifications du Mondial 2022. Ces deux bonnes nouvelles, impliquent trois défis au moins, pour André Onana. Il doit tour à tour recouvrer sa compétitivité, trouver un nouveau club et aller chercher la prochaine CAN.

Interrogé sur Talents d’Afrique sur le retour imminent d’André Onana, Joseph Antoine Bell voit bien le gardien de l’Ajax retrouver sa place de titulaire, durant la CAN même si en club il sera plus difficile :

« André Onana sera bien le gardien du l’équipe du Cameroun lors de la CAN. C’est vrai qu’être absent en compétition ne veut pas dire qu’il s’entraînait pas, mais on ne le dira jamais assez l’entraînement n’est pas le match donc quand vous n’avez pas de compétition il vous manque quelque chose. Je ne suis pas sûr qu’à l’Ajax, on dira maintenant ta suspension est terminée, tu retrouves ta place dans les buts, quelqu’un d’autres a rendu services à l’Ajax durant son absence et on ne peut pas juste le virer ce quelqu’un parce que André est revenu. On ne le virera que si André lui passe devant. Dans le foot la place n’appartient à personne mais à celui qui performe, donc à ce moment-là au retour, il faut cravacher et saisir une opportunité. »


Articles récents