Afrique Les joueurs africains aiment la Jupiler Pro League



Que ce soit au Club Bruges, au RSC Anderlecht ou à Antwerp, les trois favoris pour la nouvelle saison de Jupiler Pro League, les joueurs africains ont un véritable rôle à jouer pour cet exercice 2022/2023. De bonne augure pour l’évolution u championnat et pour le football africain, qui prend de plus en plus de place dans le plat pays. De là à suivre une trajectoire similaire à la Ligue 1, qui a su s’appuyer sur le vivier de joueurs africains pour progresser ?

Petit à petit, la Jupiler Pro League s’ouvre à l’Afrique, ou plutôt l’Afrique s’ouvre à la Jupiler Pro League. Durant de longues années, les joueurs d’origine africaine visaient essentiellement la France pour faire une entrée dans les championnats européens. Toutefois, à force, les places ont été bouchées petit à petit par les joueurs du centre de formation même si certains Africains ont continué à se faire un nom dans l’Hexagone. Désormais, un nouvel Eldorado s’offre aux joueurs du continent : la Belgique, en quête d’exposition et de qualité pour développer son championnat. Si la Jupiler Pro League est loin d’être un championnat du Big 5, les équipes comme le RSC Anderlecht, Antwerp ou surtout le Club Bruges permettent de redorer le blason de la Pro League ! Et les réussites africaines sont des exemples, à l’image de Kalidou Koulibaly il y a quelques années.

 

Du côté du Club Bruges déjà, le favori au titre selon les paris sportifs de Belgique, des joueurs africains tirent leur épingle du jeu. Kamal Sowah, prêté par l’AZ Alkmaar, compte bien glaner du temps de jeu dans l’équipe championne de Belgique. Âgé de seulement 22 ans, l’ailier droit est pour l’instant un joker de luxe de Carl Hoefkens mais il aimerait bien suivre la réussite de certains joueurs comme Krépin Diatta. Il faut dire que les Bleu-et-Noir sont reconnus en Europe pour avoir eu de très bons joueurs dans leur équipe comme Thomas Meunier, Ivan Perisic, Carlos Bacca, Wesley, pour ne citer qu’eux. Cette saison, la victoire de Bruges, pour un quatrième titre consécutif, est à 1,75.

 

À Anderlecht aussi, les joueurs africains ont leur chance. Mustapha Bundu, Francis Amuzu, Ishaq Abdulrazak, Majeed Ashimeru, Aristote Nkaka, Marco Kana ou encore Noah Sadiki ont tous, au moins, des origines du continent africain. Forcément, l’équipe qui a révélée Romelu Lukaku il y a quelques années est réputée pour avoir des joueurs à forts potentiels et l’image du RCSA est plutôt positive sur le continent. La cote d’une victoire d’Anderlecht en Play-offs est de 5,5. Enfin, à Antwerp aussi, des Africains ont de grande chance d’avoir du temps de jeu et donc de s’imposer : Abdoulaye Seck, Junior Pius, Moustafa Ava Dongo, Alhassan Yusuf, Pierre Dwomoh ou encore Michel-Ange Balikwisha. Autour de cette équipe assez jeune (25,1 ans de moyenne d’âge), un joueur de classe mondiale et avec une énorme expérience est chargée d’encadrer tout ça : Radja Nainggolan. Le milieu de 34 ans, international belge, est arrivé libre l’été dernier en provenance de l’Inter Milan. Désormais heureux en Belgique, le Diable rouge est une valeur sûre malgré son âge avancé et permet à Antwerp, qui dispose d’une cote de 7,00 pour remporter la Jupiler Pro League, de se reposer sur ses prestations lors des moments chauds. Un vrai leader.


Articles récents