Uncategorised Le frère d’Alou Diarra contrôlé positif

Equipe rédaction

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports




Il n’y a pas qu’aux JO et au tour de France qu’on recense les cas de dopage. Le football n’est pas épargné par les soupçons.

Alou Diarra et son frère Zanke
D’ailleurs le meilleur club de la planète, le FC Barcelone, fait l’objet toutes les semaines de contrôles anti-dopage inopinés pour déceler une certaine anormalité. Jusque-là rien à signaler… pour l’instant. C’est un autre cas qui va sûrement faire du bruit en France. Il s’agit du frère de l’international français de l’Olympique de Marseille Alou Diarra.

Rappelez-vous, le joueur avait fait partie de la belle histoire de la Coupe de France la saison dernière avec son club amateur de Quevilly. Zanké Diarra, c’est son nom, a été contrôlé positif à un corticoïde à l’issue de la finale de la Coupe de France perdue face à Lyon (0-1), le 28 avril dernier. Suspendu un an par la commission de la FFF (Fédération française de football), le milieu de terrain de l’US Quevilly a décidé de faire appel. «Je n’ai rien pris d’anormal, a-t-il déclaré sur RMC. J’étais enrhumé et j’avais une micro déchirure avant la finale. C’est le docteur du club qui m’a donné les médicaments. Je ne sais même pas ce que j’ai pris. J’ai confiance. Je pense que cette décision va être rectifiée. J’ai décidé de faire appel, c’est un malentendu». On a déjà entendu ce discours quelque part…

Toutefois, c’est une histoire qui risque encore une fois d’emballer toute la France. Et surtout sa famille. Son frère Alou Diarra et son club de Marseille dont les relations ne sont pas au beau fixe se serait bien passé d’une telle publicité.


Articles récents