Arts Martiaux Nihon Taï Jitsu, cet art martial qui fait son apparition au Togo

A l’initiative de l’Association Sportive de Nihon Taï Jitsu du Togo, se tient à Lomé, la capitale togolaise, un stage de formation à l’attention des pratiquants de cet art martial méconnu.

Le Nihon Taï Jitsu est un art martial méconnu mais qui possède pourtant de nombreux adeptes au Togo. Ce stage sera rythmé par des démonstrations et des initiations. À travers cet événement, les jeunes amateurs des arts martiaux pourront découvrir le Nihon Taï Jitsu, un art de combat japonais qui se pratique à mains nues et qui est basé sur la défense. Durant trois jours (du 24 mai au 26 mai 2019), plusieurs combattants seront formés sur l’enseignement du Nihon Taï Jitsu, sous la supervision du maitre Adadé Améwu Kpodar (ceinture noire 2ème  dan du Nihon Taï Jitsu et 5ème dan du karaté shotokan). Et, lors du stage, on apprendra à esquiver l’attaque, réagir en frappant (atemi), en usant de clés (torsions des articulations) et des projections (faire chuter son adversaire).

Pour l’Association Sportive de Nihon Taï Jitsu du Togo, il est impérieux de faire connaitre cette discipline aux pratiquants des arts martiaux sur la Terre de nos aïeux.  Ainsi, les adhérents de l’Association Sportive de Nihon Taï Jitsu du Togo pratiquant cette discipline, style de karaté parmi les arts martiaux se mobilisent ce week-end en participant au stage national pour encore plus de connaissances dans leur discipline. Leur objectif sera ensuite de les faire partager au plus grand nombre dans le cadre de leurs activités au club. Durant 3 jours, le maitre Adadé Améwu Kpodar va partager ses expériences avec les amateurs des arts martiaux.

Art de combat d’inspiration japonaise mais de conception occidentale, le Nihon Tai Jitsu qui signifie en Japonais ‘ Techniques de corps ‘ est en fait une méthode moderne de défense personnelle. Il ne s’agit pas de l’addition de judo, aïkido et karaté mais d’une discipline basée sur les attaques telles qu’elles pourraient se produire dans la vie courante. Nous retrouvons bien sûr des mouvements des arts martiaux traditionnels (frappes, luxations, strangulations et projections), mais ces mouvements ont subi des transformations pour les adapter à la défense proprement dite.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.