Afrique CAN 2019 -Kenya: Sébastien Migné compte bien faire un coup contre l’Algérie

De retour sur la scène africaine quinze ans après sa dernière participation, le Kenya rêve d’exploit. Une mission presque impossible avec comme futurs adversaires le Sénégal et l’Algérie.

Présent dans le groupe C, le Kenya disputera en Égypte la sixième Coupe d’Afrique des nations (CAN). Pour son retour à la Coupe d’Afrique des Nations après une longue période d’absence, le Kenya va devoir faire avec un groupe difficile composé du Sénégal, de l’Algérie et de la Tanzanie. Pour le match contre les Verts d’Algérie, le sélectionneur kenyan, Sébastien Migné, a estimé que les « Harambee Stars » étaient capables de s’imposer face aux Fennecs. Les deux sélections se feront face le 23 juin au Caire dans le cadre de la 1re journée (Gr. C) de la Coupe d’Afrique des nations CAN 2019 en Egypte.

« On va prendre match par match. On va déjà essayer de faire un coup contre l’Algérie. On sait très bien que si on devait jouer cette équipe sur deux matchs, ce serait très compliqué. Mais, sur un match, tout est possible », a affirmé le coach du Kenya, cité par le site spécialisé Football365.

Et d’ajouter : « On va essayer de continuer sur notre lancée. Depuis un an, on vit un petit rêve. On s’est qualifiés après quinze ans d’absence, on va donc essayer de continuer à rêver et de déranger tout le monde. On n’a aucune certitude quant à notre réaction par rapport à la pression de l’événement ».

Outre l’Algérie, les coéquipiers de Victor Wanyama affronteront la Tanzanie le 27 juin puis le Sénégal le 1er juillet dans le cadre de la phase de poules.

Le coach kényan est revenu, par ailleurs, sur la victoire de son équipe vendredi en amical face à Madagascar (1-0), avant le deuxième et dernier test samedi prochain devant la RD Congo à Madrid : « Gagner est toujours positif. On a su nous améliorer au cours du match, mais je ne suis pas entièrement satisfait. Malheureusement, on a surtout été dans la réaction. Si on veut réussir à la CAN, il va falloir qu’on démarre les matchs ensemble, avec pour chacun la même concentration et le même investissement, ce qui n’était pas toujours le cas vendredi, a expliqué le technicien français. On doit continuer à cultiver cet état d’esprit collectif qui fait notre force. Ne pas encaisser de but, dans cette optique, est une très bonne nouvelle. Cela fait un certain temps que l’on en encaisse peu. Tant que les choses resteront ainsi, il sera difficile de nous jouer », a-t-il conclu.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *