Afrique AFFAIRE CAF : Gianni Infantino se sent inquiéter

Dans une période tumultueuse, l’instance faitière du football continental (CAF) passe des heures difficiles. A quelques jours de l’ouverture de la CAN sur la terre des Pharaons, une scène insolite s’est produite à Paris, l’interpellation du président de la CAF Ahmad Ahmad par rapport à la signature d’un contrat avec la société Technical Steel en prélude du CHAN 2018. Réélu par acclamation pour un deuxième mandat à la tête de la FIFA, Gianni Infantino se sent préoccuper par ce dossier, c’est ce que l’on peut retenir de ses propos dans le journal L’Equipe.

« La situation actuelle m’inquiète et inquiète la FIFA. Et plusieurs fédérations africaines nous demandent de faire quelque chose. Si la commission d’éthique a quelque soupçon que ce soit sur le président ou quelqu’un d’autre, elle prendra des mesures. On ne va pas se cacher, on va assumer et prendre nos responsabilités. La FIFA veut contribuer à ce que l’Afrique sorte de cette situation. Mais je ne veux pas me cacher derrière l’argument, c’est la CAF, c’est l’Afrique, cela ne concerne pas la FIFA. Non, ça nous concerne », a laissé entendre le président de la FIFA Gianni Infantino.

Outre le dossier de l’interpellation du président de la CAF Ahmad Ahmad, la décision de refaire jouer la finale de la Ligue africaine des champions est également sur le tapis.

Une solution pourrait être trouvée à ces différentes affaires avec la présence effective de Gianni Infantino à l’ouverture de la CAN le 21 juin prochain. Il profiterait de cet évènement pour échanger avec les décideurs de la CAF.

John Attisso

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *