Basket-Ball Basket : Barack Obama devient partenaire de NBA Africa

Isidore AKOUETE

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




L’ancien président des Etats-Unis s’investit dans NBA Africa, qui sera chargé de la gestion des affaires de la NBA en Afrique.

L’ex-président américain Barack Obama est devenu partenaire stratégique de NBA Africa qui vise à développer la popularité en Afrique du championnat nord-américain de basket-ball, a annoncé la NBA mardi. Il y a quelques semaines, Adam Silver annonçait le lancement de NBA Africa, un fonds d’investissement chargé de gérer les affaires de la NBA en Afrique, et notamment la Basketball Africa League. Le commissionner s’appuyait à l’époque sur les participations de Joakim Noah, Luol Deng, Grant Hill ou encore Dikembe Mutumbo. Aujourd’hui, c’est un nouveau renfort de poids qui arrive puisque Barack Obama s’engage auprès de NBA Africa en tant que partenaire stratégique, mais également actionnaire minoritaire.

« Le président Obama contribuera à faire progresser les efforts de responsabilité sociale de la Ligue à travers le continent, y compris des programmes et des partenariats qui soutiennent une plus grande égalité des sexes et l’inclusion économique. À ce titre, le Président Obama détiendra une participation minoritaire dans la nouvelle entreprise, qu’il entend utiliser au fil du temps pour financer les programmes de jeunesse et de leadership de la Fondation Obama à travers l’Afrique », écrit la NBA.

« En investissant dans les communautés, en promouvant l’égalité des sexes et en cultivant l’amour du basket-ball, je crois que NBA Africa peut faire la différence pour tant de jeunes africains. J’ai été impressionné par l’engagement de la Ligue envers l’Afrique, et le leadership dont font preuve tant de joueurs africains qui veulent soutenir leurs pays et communautés. C’est pourquoi je suis fier de rejoindre l’équipe de NBA Africa, et j’attends avec impatience un partenariat qui profite à la jeunesse de tant de pays », espère monsieur Obama.

 

 


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *