Cameroun Juan Micha Obiang (Guinée Equatoriale) : « Le match sera difficile, mais nous allons donner le meilleur de nous-mêmes »



Le sélectionneur du Nzalang Nacional, Juan Miacha Obiang ne craint pas le Mali, son adversaire des huitièmes de finale de la CAN ce soir au Limbe Omnisports Stadium. Il l’a dit en conférence de presse mardi. Auteurs d’authentiques exploits lors du premier tour, le technicien et ses poulains se la jouent modestes.

 Journaliste  – La dernière fois que vous avez disputé la CAN, c’était en 2015, vous vous êtes classé parmi les 4 premiers. Maintenant vous allez  affronter une équipe contre laquelle vous n’avez plus inscrit de buts en 3 confrontations. Par contre, elle vous a filé 5 buts. Que dites-vous à vos supporters avant le mach de demain ?

Nous respectons toutes les équipes et nous voulons continuer à élever notre niveau.

Journaliste – En phase de poules, vous avez été flamboyants. Ce mercredi, quelle Guinée Equatoriale verrons-nous dans ce début de second tour ?

La motivation de mes joueurs est simple : battre les autres sélections. Nous avons du respect pour nos adversaires, mais nous sommes ici pour montrer nos capacités, juger notre niveau. Le match de demain n’est qu’un de plus, il n’est en rien différent de ceux que nous avons joué jusqu’ici. Ce n’est pas  parce que nous avons franchi une étape que nous allons changer notre manière de jouer. Nous restons fidèles à notre style de jeu, qui fait que certains nous aiment et c’est ainsi que nous gagnerons.

Journaliste – Vous avez perdu le premier match de poule, gagné le deuxième face à l’Algérie ainsi que le troisième ici à Limbe. Et puis, quand on regarde les confrontations directes Guinée Equatoriale-Mali, vous avez perdu les trois dernières rencontres. Est-ce que depuis que vous avez battu l’Algérie et la Sierra Leone, vous vous dites que  c’est une nouvelle Guinée Equatoriale qui s’est transformée et que ce mercredi, le signe indien pourrait être brisé, que vous oubliez les trois dernières rencontres en face à face direct ?   

Chaque match à son histoire, si face à la Guinée Equatoriale, le Mali a plus de chance de gagner, nous l’acceptons, c’est le football. Nous aussi avons gagné l’Algérie, cela ne signifie pas que nous sommes meilleurs qu’elle, ou que la Sierra Leone que nous avons aussi battu. C’était tous simplement deux matchs contre deux équipes, et nous nous préparons en fonction de l’adversaire que nous avons en face. Le match de ce mercredi sera difficile, chaque équipe donnera le meilleur d’elle, et nous sommes préparés pour donner le meilleur de nous-mêmes.

Propos recueillis par notre correspondant au Cameroun, Pierre Arnaud NTCHAPDA


Articles récents