Football Mondial 2022 : Pourquoi les Pays-Bas, adversaires du Sénégal jouent-ils en orange ?



Les Pays-Bas, qui entrent dans la compétition ce lundi 21 novembre contre le Sénégal, n’ont pas toujours joué en orange, une couleur absente de leur drapeau national. Explications.

Du rouge, du blanc, du bleu mais pas d’orange. Absente du drapeau tricolore des Pays-Bas, cette dernière couleur est pourtant portée par les joueurs néerlandais et plus globalement par tous les sportifs du pays. Une bizarrerie qui n’en est pas vraiment une et qui trouve sa source dans l’histoire des Pays-Bas.

À la fin du XVIe siècle, alors que la bataille pour l’indépendance du pays fait rage, l’un des meneurs de la fronde contre le roi d’Espagne Philippe II, Guillaume Ier… d’Orange-Nassau, désigne en 1579 le « drapeau du Prince » (orange, blanc, bleu) comme le drapeau officiel des sept provinces septentrionales unies des Pays-Bas (Gueldre, Hollande, Zélande, Utrecht, Frise, Overijssel et Groningue). Avant que l’orange ne laisse place au rouge en 1806 lors de la conquête du pays par les soldats de Napoléon Ier. De quoi offrir une meilleure visibilité en mer, expliquant le fait que le rouge a été conservé sans empêcher le peuple néerlandais de rester très attaché à son identité originelle.

Si la maison d’Orange-Nassau (Oranje-Nassau néerlandais) règne sur les Pays-Bas depuis 1813, il est à noter les Oranje n’ont pas toujours joué vêtus d’orange. Les premiers matchs de la sélection nationale, à la fin du XIXe siècle, ont en effet été disputés avec un maillot blanc orné du drapeau du pays dans la diagonale. Ce n’est qu’en 1907, lors de la huitième rencontre officielle des Pays-Bas (le 21 décembre à Darlington contre l’Angleterre), que les joueurs apparaissent pour la première fois avec le maillot qu’on leur connaît aujourd’hui. Un maillot conservé malgré une déroute historique (2-12).


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *