Cameroun : Vers un sélectionneur étranger pour succéder à Rigobert Song

Cameroun sélectionneur


Après la décision des autorités camerounaises de ne pas renouveler le contrat de Rigobert Song, le sujet du prochain sélectionneur des Lions indomptable s’invite logiquement. Dans une interview exclusive accordée à France 24 ce mercredi, Samuel Eto’o, président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), a évoqué les étapes à suivre tout en donnant quelques indices.

La non-reconduction de Rigobert Song au poste de sélectionneur du Cameroun ouvre la voie à un processus de sélection pour trouver son successeur. Ce processus sera lancé dans les jours à venir avec sûrement un appel à candidature. Et selon Samuel Eto’o, ce choix ne sera pas entre les mains de la seule Fecafoot.

Des rumeurs avaient en effet circulé ces derniers jours, suggérant que le président Paul Biya aurait un rôle décisionnel dans le processus de nomination. Interrogé à ce sujet, Eto’o a confirmé que sa fédération la proposition  des candidats au chef de l’État qui fera le choix final.

« Nous allons travailler sur plusieurs profils et nous allons envoyer, comme à l’accoutumée au chef de l’Etat, parce que vous savez chez nous, il faut l’avis et l’accord du chef de l’Etat, mais sur proposition de la Fecafoot… Ce rôle est de la compétence de la Fédération et uniquement. Ce n’est pas une polémique, nous allons proposer et nous espérons que, parmi les trois choix que nous apporterons, un des profils retiendra l’attention du premier sportif camerounais a déclaré Samuel Eto’o. Cependant, cette situation soulève des interrogations sur la réelle autonomie de la fédération dans le processus de sélection du nouveau sélectionneur.

Vers un entraîneur étranger

D’autre part, Eto’o a également évoqué le profil recherché pour le futur entraîneur des Lions Indomptables. Dans une déclaration qui semble écarter toute possibilité de promouvoir un entraîneur local, l’ancien attaquant a laissé entendre que la Fecafoot se tournerait plutôt vers le marché international.

« Nous irons plutôt à l’international. En Europe ? On verra bien » a confié le président de la Fecafoot.

Interpellé sur le nom d’Hervé Renard, Eto’o a exprimé son espoir de voir l’entraîneur français s’intéresser à la perspective de diriger « la meilleure équipe d’Afrique ».

Crédit Photo : Fecafoot


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *