Afrique Njoya Ajara : “Mon rêve de jouer au foot m’a aidé à échapper à un destin”

La joueuse Camerounaise, Njoya Ajara a révélé sur sa page Facebook, que son rêve de jouer au football l’a aidé à échapper au mariage forcé avant l’âge de 18 ans.

Bien que les organisations internationales et des associations luttent toujours contre les mariages forcés, ce phénome persiste toujours dans les pays africains. Njoya Ajara affirme avoir échappé au mariage forcé grâce à son rêve de devenir footballeuse. Nominée pour le plus beau but de l’année, la Lionne a fait part de ses rêve devenu réalité. D’après l’attaquante de Vålerenga Fotball Damer, chacun peut réaliser son rêve s’il se donne les moyens.

« Réaliser son rêve est à la portée de tous. Il faut juste y croire, et se donner les moyens. Tout ce qu’un humain peut imaginer est réalisable, du peu d’y ajouter de la rigueur, de la persévérance et du travail. Mon rêve était de jouer au football, mais pas seulement, mais surtout de porter un jour le maillot vert, rouge et jaune. Et briller avec son étoile sur le rouge. Ce rêve était comme mon enfant. Je l’ai nourri en moi, je l’ai protégé contre les jaloux, les mesquins, et les faux amis. Il a grandi en moi avec ma passion du football. Ce rêve m’a aidé à échapper à un destin tout fait de jeune épouse en 2éme ou 3éme noce », peut-on lire sur la page Facebook de Njoya Ajara.

« Jouer pour les Lionnes Indomptables est la réalisation du plus beau rêve de ma vie. Le maillot des Lionnes Indomptables me transforme et me transcende. Il décuple mes forces, il m’emmène à me surpasser. Courir, récupérer des balles, combler la montée d’une coéquipière, faire une passe décisive ou marquer me rend heureuse de rendre heureux mes compatriotes », a poursuivi la Lionne Indomptable.

L’avant-centre des Lionnes du Cameroun a enfin laissé un message à tous les parents vis-à-vis de leurs enfants.

« Aidons nos enfants à poursuivre et réaliser leur rêve. Leur bonheur se trouve au bout. J’ai réalisé mon rêve de porter le plus beau maillot du monde, et c’est aussi grâce à vous. Merci à vous », a conclu Ajara.

Publié par Latonia Hounakey pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com