Afrique [Exclu] : Mani Sapol « J’ai l’impression d’être dans les nuages… je me suis libéré d’un fardeau »

Latonia Hounakey

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com


Mani Sapol


Mani Sapol a fait savoir en début du championnat que, cette saison sera la dernière de sa carrière, qu’il ne foulera plus les pelouses. Il a fait cette déclaration, devant ses coéquipiers de l’ASCK en leur demandant de tout mettre en œuvre, pour remporter le trophée du championnat national de football de première division du Togo. Malgré la place de vice-champion obtenue à l’issue de la saison, synonyme de qualification pour la Coupe CAF, l’ancien international togolais ne change pas d’avis. Dans une interview exclusive accordée à Africa Top Sport, il a réitéré son envie de passer à autre chose.

ATS : Quel est le sentiment qui t’anime, sachant que la finale du championnat était ton dernier match ?

Je suis très content premièrement et j’ai l’impression d’être dans les nuages. C’est tout comme si je me suis libéré d’un fardeau

Quel est le meilleur moment de ta carrière ?

J’en ai plusieurs mais si tu veux la meilleure, c’est ma participation à la CAN 2013

Elle a quoi de si spécial pour toi cette CAN ?

Déjà très honoré d’être parmi les 23 sélectionnés et de la façon dont on a joué

Tout joueur au début de sa carrière professionnelle se fixe des objectifs, as-tu atteint les siens ?

Oui bien sûr, l’objectif a été atteint, mais je pouvais faire mieux à mon avis

Un moment regrettable par exemple

Cabinda 2010

Un petit mot sur cet évènement tragique

Je n’aime pas me rappeler de ces moments parce que, ça me traumatise. Il ne faut jamais souhaiter que ça arrive encore, dans le foot

Quel message as-tu pour cette équipe de l’ASCK, qui va devoir préparer et participer à la Coupe continentale sans toi ?

Ils feront mieux sans moi, s’ils se donnent corps et âme.

Ne serait-il pas mieux d’accompagner cette équipe sur le continent, avant de mettre un point final ?

Aujourd’hui si je pouvais faire mieux j’allais le faire. Je pense que j’ai pris une bonne solution et l’avenir nous le dira.

Un mot à cette jeune génération, qui t’a connue et qui veut suivre tes pas.

Je me réjouis quand j’entends qu’un jeune veut me ressembler, mais il faut qu’il croit en son talent et qu’il mette du sérieux dans son travail. Maintenant dans le foot, il n’y a plus de hasard.


Articles récents