Afrique football Vahid Halilhodžić (Maroc) : « Je ne suis pas content de notre efficacité »



En conférence de presse, le coach du Maroc Vahid Halilhodžić a donné ses premières impressions sur cette victoire 2-0 contre les Comores, mais a également soulevé le manque de réalisme et les déchets techniques trop nombreux de ces joueurs !

 

Journaliste – Comment avez vous accueilli cette deuxième victoire en poules ?

On a gagné, quand vous gagnez un match officiel 2-0 il faut être content, mais compte tenu du match autant d’occasions ratés c’est bizarre, je ne suis pas content de notre efficacité. Pour autant pour se créer des occasions il faut bien jouer, on savait qu’avec les appels on allait fatiguer notre adversaire. J’espère que pour le 3e match ils seront plus efficaces.

 

Journaliste – On peut toujours rester optimiste, mais êtes-vous satisfait de la technique de vos joueurs ?

J’ai dit qu’il y avait trop de déchets techniques dans les passes, j’ai demandé plus de ballons en profondeur, mais on peut trouver aussi des explications sur le fait qu’ils ont beaucoup couru. C’est un peu bizarre qu’on n’a pas marqué plus de buts, je préfère qu’on se créé autant d’occasions, même s’il faut marquer…

Certains joueurs ne sont pas encore au top de leur forme, c’est quand même encourageant, mais il vont retrouver leur fraicheur physique et l’efficacité [devant le but].

 

Journaliste – Amallah et Tissoudali ont été très importants, comment vous jugez leur prestation ?

Tarik comme attaquant coté droit, sa position préférable c’est peut être dans l’axe, mais il a eu beaucoup d’activités, je ne sais pas combien il a eu d’occasions, mais pour son premier match, on est satisfait.

Pour Selim il a eu une grosse activité, il a une grosse capacité de volume de jeu, même s’il se prend trop pour Maradonna peut-être. Il a marqué un but, mais aurait pu marquer plus de buts. A ce niveau on ne peut pas rater ces occasions, je sais qu’ils sont capables de faire plus. Je ne vois pas une équipe qui a créé autant d’occasions [que le Maroc], donc je suis optimiste par rapport à la victoire, mais j’aurai aimé un résultat plus avantageux pour nous.

 

Journaliste – Est-ce que à un moment vous avez eu peur du match nul ?

C’est exactement ça, je n’étais pas nerveux, quand tu rates autant d’occasions, l’adversaire sur une demi occasion il peut marquer. Pour autant on a bien contrôlé, défensivement on est solide et au milieu on a dominé, avec un haut pressing, il y a beaucoup de choses positives. Ces déchets techniques ont nui à nos occasions. Il y a eu peut être un petit relâchement après avoir marqué, à la mi-temps j’ai demandé plus de concentration et qu’on ne lâche à aucun moment. Jusqu’au 2e but, c’était un petit peu compliqué.

 

Journaliste – Sur le penalty raté

Au départ ce n’était pas Youssef [En-Nesyri] qui devrait le frappait, car il venait à peine de rentrer, c’était Sofiane [Boufal] qui avait été noté pour le frapper. Youssef a demandé à le frapper, c’est un buteur, il revient de blessure, et les joueurs ont donné le ballon à Youssef. Cela démontre aussi les relations entre les joueurs. Même Maradona, Platini, même moi je rate (rires). Ce n’est pas aussi catastrophique, mais à un moment donné, ce penalty peut vous coûter beaucoup, il faut être sérieux. Ca peut amener une victoire tout de suite, ou un souci. Youssef il tire bien, il est en difficulté depuis plusieurs mois, j’aurai aimé qu’il marque pour gagner en confiance.

 

Journaliste – Pour le troisième match ce qui va le plus compter, c’est la tactique ou faire reposer les joueurs, les changements ?

Vraisemblablement il y aura des changements, il y aussi la fatigue, je vais reposer les garçons, car notre objectif est de terminer premier. Il faut toucher du bois et continuer jusqu’au bout, avec une 11e victoire consécutive, il ne faut pas couper cela.

Je ne peux pas vous dire qui va jouer, mais vous savez quand vous êtes dans cette compétition comme ça, quand vous passez 1 mois ensemble, il y a 28 joueurs internationaux, il faut tous leur donner une part du gâteau, comme pour le penalty. Pour avoir une bonne ambiance, c’est difficile de ne pas donner du temps de jeu pour un entraineur, donc il faut donner pour que tout le monde participe. De temps en temps on sacrifie l’ambiance, pour gagner après. Beaucoup de joueurs dépassent les 30km/h, surtout Hakimi sur le côté, donc il faut de temps en temps les reposer et préparer le 1/8e de finale surtout !

 

Photo : FRMF


Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.