Afrique Cameroun : « On ne parle pas de cette manière aux joueurs »…Idrissou tacle sévèrement Eto’o

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain https://www.africatopsports.com




Ancien joueur de la sélection du Cameroun, Mohamadou Idrissou n’a pas du tout apprécié la sortie de Samuel Eto’o après le match des Lions contre le Burundi (1-0) en éliminatoires de la CAN 2023.

Dans un entretien avec le lanceur d’alerte Paul Chouta, l’ancien coéquipier d’Eto’o en sélection est revenu sur les propos tenus par le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) dans les vestiaires.

«Samuel, je suis content qu’il soit président de la Fécafoot. Mais je suis contre ce qu’il a dit (après le match). L’équipe gagne et vous n’êtes pas content… Qu’est-ce qu’on veut : la victoire ou la manière de jouer ?», a-t-il jugé.

Pour Idrissou, Samuel Eto’o aurait dû laisser le sélectionneur faire ce travail parce que ce n’est pas son rôle.

«Après un match, la seule personne qui devrait parler aux joueurs, c’est l’entraîneur. Il y a une manière de parler à des gens qui viennent de terminer un match», a ajouté l’ancien attaquant de Hanovre avant de poursuivre : «Samuel a été un grand joueur, on le respecte. Mais on ne parle pas de cette manière aux joueurs, après un match. Je n’ai pas aimé ça. Quand je vois l’entraîneur Rigobert Song et Patrick Mboma, Bill Tchato qui sont derrière lui quand il parle. Et il dit qu’il sait ce qui l’a empêché de gagner la Coupe du monde. Il n’avait pas un groupe mais il avait de très grands joueurs. Il ne faut pas manquer de respect aux gens. L’équipe, ce n’est pas un seul joueur».

Mohamadou Idrissou estime par ailleurs qu’Eto’o doit se contenter de jouer son rôle et laisser les autres s’occuper du travail qui leur revient.

«Il faut que Samuel laisse les gens faire leur travail. Il est président, il n’a pas besoin de faire du chantage aux joueurs. Et quand bien même il veut parler aux joueurs, ce n’est pas devant les caméras. C’est un manque de respect. Lorsqu’il jouait, est-ce que le président de la Fécafoot de l’époque pouvait se lever pour venir nous parler dans le vestiaire ? Samuel était le premier à se lever pour dire : “non, on ne parle pas de cette manière aux joueurs”. Quand Samuel dit “moi, moi, moi”, ce n’est pas normal. Ce n’est pas l’équipe nationale de Samuel Eto’o. Il doit dire “nous”».


Articles récents

2 Commentaires

  1. Foadin Sylvain

    Samuel Eto’o est complètement dans son rôle de président de la fecafoot il est l’opposé des dirigeants à Yaoundé qui sont enfermés dans cynisme sans précédent. Nous devons déconstruire littéralement

  2. MOUSSARAN TRASY

    Bon par rapport au comportement contesté de certaines personnes vis-à vis des joueurs camerounais, je pense qu’il est vraiment en colère par rapport à la manière de se comporter devant un adversaire qui n’est pas ton niveau sur le plan footballistique qui te malmène, je pense que c’est un peu difficile à encaisser par quelqu’un comme Mr Samuel Eto’o Fils. Mr Samuel a été un reste et demeure un patriote incontestable . Pour preuve il aime son pays pour tous ce qui s’est passé. C’est vraie que certains sont fachés par sa manière de faire c’est aussi normale à moment donné qu’on se comprenne en s’écoutant pour le bon foctionnement au service de la nation à tous. Je qu’il comprendra et acceptera ces critiques et suggestions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.