Ligue 2 Olivier Pantaloni (AC Ajaccio) : « Il y’a une solidarité dans les bons comme les mauvais moments »





Avec un parcours de joueur professionnel long comme le bras, Olivier Pantaloni s’efforce à mettre son expérience au service de son club de l’AC Ajaccio. Après le match nul 1-1 contre le Paris FC, alors que ses joueurs menés au score, le coach veut retenir le positif au vu de l’écart au classement entre les deux équipes, respectivement 6e et 13e au classement.

Africa Top Sports – Qu’est-ce qu’on retient d’un tel match ? De la frustration, le bon point ou ?
Olivier Pantaloni – Des regrets. On savait que [ça serait compliqué comme match], j’avais dit à mes joueurs que si on arrivait à prendre un point ce soir, ça serait un très bon résultat, mais quand on voit la physionomie de la rencontre et notamment les deux énormes occasions franches que l’on se créé, et qu’on arrive pas à concrétiser, ça nous laisse des regrets, ce match. On est conscients qu’en ne les menant que par un but d’écart, on n’est pas à l’abri qu’ils reviennent, et si on arrive à faire le break, ça change peut-être les choses, peut-être qu’ils prennent un coup au moral et que la fin du match est un petit peu plus facile.

Comment vous expliquez le début de saison, où vous avez démarré timidement cet exercice ?
On a eu énormément de mal en début de saison, 0 point au bout de 3 journées de championnat, et quand les résultats ne sont pas au rendez-vous, alors qu’on a le sentiment d’avoir un bon groupe. Et d’ailleurs il le prouve aujourd’hui. Quand on n’a pas les résultats, le doute s’installe, et c’est difficile de refaire surface.
Là on commence à avoir des résultats, la confiance revient et les joueurs s’expriment à bien meilleur niveau qu’ils ne l’étaient en début de saison. Je pense que mentalement, c’est la dessus où on a du mal à certain moment. Nos matches ont beaucoup tenu au fait qu’on avait une inefficacité offensive et quand on la retrouve il est évident que c’est beaucoup plus facile de gagner les matches ou de ne pas les perdre.

Comment sont les joueurs ? Abattus par le résultat ?
Non abattus non, car ils ont quand même le sentiment d’avoir effectué une bonne rencontre, on ne peut pas en vouloir à ceux qui loupent les deux occasions, tout le monde s’est battu. Ce qui fait qu’on est revenu dans ce championnat, c’est la force du groupe, personne n’a lâché, il y a une solidarité dans les bons comme les mauvais moments. Tout le monde a le regret ce soir de ne pas avoir pris les trois points, parce que ça aurait été un énorme résultat pour nous, mais on ne va pas faire la fine bouche.

Avec cette série (une seule défaite lors des dix dernières rencontres de l’AC Ajaccio) et malgré votre classement (13e actuellement), on ne peut pas parler de la montée, mais avec tout ce que vous avez comme expérience, c’est ce que vous visez tout de même en deuxième partie de saison ?
Non ça serait trop difficile, je pense qu’il y a trop de points d’écart pour pouvoir revenir. Notre idée c’est de finir dans la première partie de tableau, c’était un peu notre objectif en début de saison parce qu’il y avait eu pas mal de changements et on avait beaucoup de joueurs prêtés la saison passée. Il a fallu donc renouveler l’effectif et c’est jamais évident de repartir avec un nouvel effectif, pour que les nouveaux joueurs intègrent rapidement tous les principes de jeu, donc on s’était fixés comme objectif de finir dans la première partie de tableau. On garde cet objectif, après, aller chercher le top 5 sera difficile, compte tenu du début de saison difficile. Mais si on grapille quelques places au classement, on sera néanmoins satisfaits de notre saison.

Au sujet de la Coupe de France
(rires) Premier tour on va à Châteauroux, deuxième tour le vainqueur affronte Lyon (rires) donc les objectifs vont être assez cool. C’est un format inédit cette année, déjà est-ce que les amateurs pourront reprendre ? ça ressemblera plus à une Coupe de la Ligue, qu’à une Coupe de France, donc on va attendre. Nous on ne forme pas d’objectif particulier sur cette compétition là.
On fera vraisemblablement tourner, mais on joue toujours pour gagner.




Articles récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *